Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

JE SOUTIENS GENS DE LA CARAIBE !

Ressources Spectacles

Exposition : Petites annonces d'Elodie Barthélemy

Petite annonce 2 - La marquise S.S.

Cette exposition de cinq grandes toiles a été créée à l’occasion du cent cinquantenaire de l’abolition de l’esclavage dans les antilles françaises. Cependant, elle parle pour toutes les abolitions qui ont précédé ou suivi cette date.

« La série de toiles intitulée Petites annonces aborde la question de l’esclavage posée à mes contemporains français, potentiels descendants de maîtres. La référence aux codes de la peinture académique occidentale (marine, portrait en pied, peinture d’histoire) devant permettre une appropriation, par identification, de ce pan de notre histoire. La vue du port de Nantes à son époque florissante, se superposant à une petite annonce de vente pour cause de départ, rédigée par un colon quittant Saint Domingue, fin XVIIIème, nécessite de " faire le point ", pour ne pas y voir deux images qui se télescopent, deux réalités parallèles, mais bien une seule image, une seule réalité.
Les petites annonces citées ont été extraites du Supplément aux Affiches américaines, gazette coloniale paraissant autour de 1880 à Saint-Domingue et relevées par Jean Fouchard dans son ouvrage : Les Marrons de la Liberté Editions Henri Deschamps 1988. »
Elodie Barthélemy

- La Marquise S.S. (176x203 cm, peinture acrylique sur polytoile, 1998)

- Le port de Nantes (241x148 cm, peinture acrylique sur toile, 1998)

- Le sommeil des philosophes (241x145 cm, peinture acrylique sur toile, 1998)

Les chiens de Rochambeau :

- Petit chien (92x65 cm, peinture acrylique sur polytoile, 1998)
- Lévrier (92x65 cm, peinture acrylique sur polytoile, 1998)

Cette série a été exposée
- à la manifestation culturelle " Racines Noires " à l’île de Gorée, au Sénégal, en 2000
- à la Médiathèque François Mitterand de Beauvais
- à la grande halle de la Villette en 1998 dans le cadre de la manifestation Ritos (concerts et exposition collective)


Biographie d’Elodie Barthélemy

Les dernières oeuvres de Elodie Barthélemy renouvellent avec beaucoup de fantaisie l'utilisation des matériaux : verre, vêtements, bois. Les techniques d'assemblage et de juxtaposition contemporaines produisent une connexion inédite avec les références haïtiennes, le land-art et l'arte povera, créant un synchrétisme culturel et spirituel, un jeu d'espaces intérieur et extérieur, un pays imaginaire, un "fantasyland".

La méthode d'élaboration de chaque oeuvre est unique et spécifique grâce à la réinterprétation des procédés de fabrication artisanaux.

Les oeuvres sont participatives et scénographiques. Le spectateur joue un rôle actif et narratif au sein du processus artistique.

Les séries incluent des dessins, des peintures, des sculptures sur sites, des installations. Elles ont été sélectionnées et exposée dans des collections et des expositions thématiques muséales : Art Frost Museum (Miami), Halle St-Pierre (Paris), Couvent des Cordeliers (Paris) Grande Halle de la Villette, Fonds National d'Art contemporain.

Ses sculptures et ses montages de tissus ont été installés dans plusieurs galeries nationales et internationales : Centre cuturel IDB de Washington, Centre culturel Français de Damas, La Chapelle du Verbe Incarné à Avignon, l'Ile de la Réunion, Festival Racines noires de l'Île de Gorée...
 Ses installations à base de matériaux mixtes ont été vues à la chapelle des Minimes (Compiègne); à l'espace Saint Jacques (Saint-Quentin), au Conseil Régional de Picardie, à la Drac. Ses travaux sont soutenus par des groupes (Collectif 2004 images (Haïti en Seine), Fondation AfricAmericA) et des associations d'artistes (Plusieurs).

A partir de ses oeuvres d'assemblages de tissus, Elodie Barthélemy a illustré des récits de quêtes. Elle est aussi peintre scénographe de la compagnie It Moun Fou, dans les spectacles de sa mère, la conteuse Mimi Barthélémy. Elle fait une performance de peintures de sable, inspirées des "vévé" haïtiens, et des peintures Navajo, dans le spectacle "Une très belle mort" dirigée par Nicolas Buenaventura.

Elodie Barthélemy a étudié la peinture et la sculpture à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris.
Française et haïtienne, elle est née à Bogota (Colombie) (1965) et a grandi dans plusieurs pays d'Amérique Latine, au Sri-Lanka et au Maroc.
Elle vit et travaille entre Saintines (Picardie) et Paris. Elle est la mère d'une enfant.

Elodie Barthélémy est membre de Gens de la Caraïbe.

Exposition proposée par le Collectif 2004 images
5% de réduction pour les adhérents de Gens de la Caraïbe
Pour toute information concernant cette exposition, nous contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Share