Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

2007 : archives manif.

Colloque "Ecrire l'histoire, l'histoire des noirs" - le 10 mai 2007

Organisé par le CRAN à l'occasion du 10 mai, journée nationale consacrée à la mémoire de l'esclavage et de ses abolitions.
Avec une conférence inaugurale de Christiane Taubira, et une lecture publique de textes déclamés par les comédiennes Firmine Richard et Isabelle Micottis.

A l'occasion du 10 mai, journée nationale consacrée à la mémoire de l'esclavage et de ses abolitions, le CRAN organise un colloque dont le titre est le suivant : "Ecrire l'histoire, l'histoire des noirs". Cette rencontre aura lieu le 10 mai, de 9h30 à 18h, salle Maurice Ravel, 6 avenue Maurice Ravel, 75012 Paris, Métro Porte de Vincennes. L'entrée est libre et ouverte à tout le monde.

Après une conférence inaugurale donnée par Christiane Taubira, plusieurs intervenants prendront la parole pendant toute la journée, avec des tables rondes permettant les échanges avec le public : seront présents Jean-Luc Baillet (membre de la commission Mémoires et Savoirs du CRAN), Eric Fassin (sociologue, ENS), Anne Lafont (historienne de l'art, Université de Marne-la-Vallée), Elikia Mbokolo (historien, EHESS), Louis Sala-Molins (philosophe, Paris I), Pap Ndiaye (historien, EHESS), Diana Pinto (historienne, expert auprès du Conseil de l'Europe), Michelle Riot-Sarcey (historienne, Paris VIII), Juliette Smeralda (sociologue, université Marc Bloch), Benjamin Stora (historien, CNRS), Françoise Vergès (politologue, London University).

 Par ailleurs, dans l'après-midi, les deux actrices Firmine Richard et Isabelle Micottis proposeront un intermède : elles procèderont à une lecture publique d'extraits du Code noir et de textes d'Olympe de Gouges, féministe historique qui s'est également battue contre l'esclavage des noirs. Le CRAN et plusieurs intellectuels qui lui sont associés militent justement pour qu'entrent au Panthéon Olympe de Gouges et Solitude, autre figure de la lutte contre l'esclavage.

Le sujet abordé dans ce colloque est assez inédit en France : l'historiographie des noirs. Comme l'indique ce titre, il s'agit moins de réfléchir à l'histoire des noirs en tant que telle, que de réfléchir à la manière dont leur histoire a été traitée, ou maltraitée, depuis l'époque de l'esclavage. Il s'agit là d'un sujet historique, bien sûr, mais les enjeux philosophiques, politiques et sociaux de cette question seront largement débattus. Par ailleurs, l'historiographie des noirs sera comparée à celle d'autres groupes sociaux, notamment les Arabes, les Juifs, les femmes, car il s'agit de réfléchir d'une manière générale à l'histoire de la domination sociale, telle qu'elle se vit, telle qu'elle s'écrit.

Le colloque est ouvert à toutes et à tous, et il sera certainement l'occasion de débats riches et constructifs. Remettant en cause la façon dont l'histoire noire a été traitée en France, il permettra au CRAN de remettre au nouveau ministre de l'Education nationale un memorandum pour demander, entre autres choses, que les programmes scolaires soient révisés et enrichis, de manière à faire émerger en France la conscience d'un récit national équitable, pluriel et partagé.


Informations complémentaires :
Louis-Georges Tin
Porte-parole du CRAN
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. :   06 19 45 45 52

     

Share