Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

JE SOUTIENS GENS DE LA CARAIBE !

2006 : archives manif.

Quelques manifestations menées autour du 10 mai 2006

La Forêt des MânesLe 10 mai 2006 était incontestablement marqué par l’inauguration de La Forêt des Mânes, œuvre de la guadeloupéenne Léa de Saint Julien. Cette arche de bambou géant, au cœur du Jardin du Luxembourg, avait  été choisie par le Sénat et le Ministère de la Culture et de la Communication pour célébrer la première journée des mémoires des traites négrières, de l'esclavage et de leurs abolitions.
Une inauguration qui s’était fait en présence du président Jacques Chirac et de nombreuses personnalités comme Christiane Taubira, Jacques Martial  ou encore  Lilian Thuram.

« Cette arche végétale de bambous flottant sur du gravier bleu outremer est avant tout l'arche de la résilience, la transcendance de la douleur par la création.
D'Est en Ouest en suivant la course du soleil, le vent transforme la haine en lumière. » Léa de Saint Julien 

Plus de cent mille personnes par jour ont pu découvrir et parcourir cette installation.
Retrouver la page spéciale consacrée à l'évènement.
Consulter la galerie d'art visuel avec des photos de Léa de St Julien.

Mais aussi :

Au Sénat

Concert : Le Chevalier Saint-George
L’association « le concert de Monsieur de Saint-George » à présenté un concert exceptionnel des oeuvres de ce compositeur du 18ème siècle, fils d’une esclave d’origine sénégalaise et d’un planteur noble. A 16h00 le concert était réservé aux jeunes venus spécialement d’outre-mer et des « quartiers » de Paris et de province. A 20h30 le concert se faisait en présence d’élus, de personnalités et de responsables associatifs.

Exposition : La route des abolitions  -  Foyer Clémenceau - Du 4 au 12 mai,
En partenariat avec l’association « Route des abolitions de l’esclavage et des droits de l’homme » et les sénateursdes départements d’Alsace, de Lorraine et de Franche Comté. L’exposition, qui voyagea ultérieurement en France, fédérait quatre lieux de mémoire des abolitions : la Maison de la Négritude de Champagney (Haute-Saône), la maison de l’Abbé Grégoire d’Emberménil (Meurthe-et-Moselle), le château de Joux où est décédé Toussaint Louverture à Pontarlier (Doubs) et le Musée Schoelcher de Fessenheim (Haut-Rhin).

Au Panthéon

Ouverture gratuite et lecture de textes - journée du 10 mai 2006
Le Centre des monuments nationaux a ouvert le Panthéon gratuitement toute la journée et offert des lectures de textes de grands hommes ayant illustré la lutte contre l'esclavage : l'Abbé Grégoire, Condorcet, Victor Schoelcher, Louis Delgrès, Toussaint Louverture, Victor Hugo. L’association " Lire, lire, lire, Quel plaisir " a lu des textes de Glissant, Césaire, Asturias, Bernardin de Saint- Pierre…

Au Louvre

• Parcours autour d’oeuvres évoquant l'histoire de l’esclavage.

A la Bibliothèque nationale de France - Du 10 au 22 mai

• Présentation d'une sélection d'ouvrages
La Bibliothèque nationale de France a mis en avant ses ouvrages traitant de la traite négrière et de l’esclavage en présentant une sélection d'ouvrages relatifs à la traite, à l’esclavage et à leurs
abolitions.
Par ailleurs, le département Philosophie, histoire, sciences de l'homme et le département Littérature et art ont proposé en salles de lecture deux sélections d'ouvrages en accès libre.
Enfin, une bibliographie sélective a été élaborée conjointement par ces deux départements et par le département Droit, économie, politique.
Cette biographie est disponible en ligne sur le site de la Bibliothèque.

Au Musée Dapper

Le musée a accueilli diverses manifestations, et à l’initiative de RFI, le programme « Regards sur l’esclavage » - Du 10 au 13 mai 2006
Des regards croisés entre cinéastes antillais, caribéens, africains, et français.
Un voyage sur les routes de la « traite », accompagné de débats avec des cinéastes, des historiens, des psychanalystes, des économistes… 

La Poste

La Poste a lancé le 10 mai un timbre commémoratif réalisé par Nicolas Vial, illustrateur, dessinateur de presse et peintre.
Il a été mis en vente dans les 17 000 points de contact de la Poste, et la boutique philatéliste de son site internet. Dès le premier jour, il s’est vendu plus de mille exemplaires à La Réunion....

Share