Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

radio

La diversidad étnica en Colombia

Le 12 octobre est célébré en Espagne et en Amérique latine comme le jour de Colon (Cristobal), ou el "Dia de la Raza", (le jour de la race) même si le jour de l'arrivée des "conquistador"s fut le début du drame des Indiens. Plus de 500 ans après, la Colombie reconnait sa diversité culturelle dans sa constitution. Cependant, un article de la constitution se suffit pas à empêcher la discrimination dont sont victimes les indiens et les noirs arrivés là comme victimes de la traite négrière. En 2001, les populations noires de Colombia sont montées à la Capitale pour investir les rues en dansant et chantant leurs cultures sous les yeux ébahies des citadins. Un reportage diffusée sur RFI vous est proposé en espagnol.

 

(en français plus bas) Desde 1991, Colombia se recenoce constitucionalmente como un país compuesto por diversas culturas, lo que otorga derechos específicos a las diferentes etnias del pais. A pesar de eso, los problemas ligados a la origen racial siguen siendo muy punzantes, en especial entre las poblaciones negras colombianas de la costa del Pacífico. Enfrentados a la violencia en sus lugares de origen, los afrodescendientes tienen que emigrar a las ciudades en donde sufren una discrimación larvada. El reportaje presantado fue realizado a finales de 2001, alrededor del 12 de octubre, fecha de la llegada de Cristobal Colon en America. (en français plus bas)

Presentacion Enrique Atonal
Realizacion Yocasta Gomez
Produccion Karole Gizolme

Con la collaboraciòn de Elisabeth Cunin, sociologue
Seria Cuestiones de hoy.

Entrevistados
Rosalba Castillo Biber de América negra, Hugo (Play II PLay) cantante de Rap, Orlando Jorquin, profesor, Chorri y Neneun, habitantes de Cali, William Ospina, escritor

Ecouter en ligne


La Colombie a célébré en 2001  son 150° anniversaire de l'abolition de l'esclavage (21 mai 1851). Depuis la constitution de 1991, ce pays reconnait officiellement  sa composante culturelle noire. La guerre civile qui depuis 37 ans ruine le pays pousse tous les paysans à gagner la capitale dont les  résidents ignoraient que la Colombie avait aussi des origines  africaines. Ainsi depuis une dizaine d'année, cette culture commence à  être valorisée, au delà de la cumbia et du vallenato, champeta (côte caribéenne, soukous à la sauce colombienne) et chirimia ( côte pacifique ) se répandent dans tout le pays. Si la musique des noirs adoucit les moeurs et les coeurs, ces derniers subissent une discrimination larvée.

Share