Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

radio

Sang, sucre et sueur (Rediffusion) sur France Culture

Ce mois d’octobre 2008, 12 048 tonnes de sucre ont été exportées de la République dominicaine vers la France, sans quota, ni taxe douanière. Une belle avancée économique pour ce pays en voie de développement. Pourtant, la façon dont le sucre est produit dans ce pays est l’objet de vives critiques.

Un documentaire de Karole Gizolme, Anne Lescot et Jean-Philippe Navarre diffusé le 23 octobre 2008 - Première diffusion le 14 décembre 2007 -   de 16h à 17h et sur Internet. Producteur : Sur les docks par Pierre Chevalier (coordination)

Des hommes, des femmes et même des enfants constituent une main d’œuvre bon marché, corvéable à merci. Ils viennent d’Haïti, eux ou leurs parents. Accusés d’envahir le pays par les ultranationalistes proches des propriétaires d’usine à sucre, ils sont pourtant recrutés, souvent en Haïti, par ces mêmes propriétaires, magnas du sucre.


Un tel système a été dénoncé par l’événement « Esclaves au paradis » qui s’est tenu en 2007 à Paris en mai, à Montréal en septembre et à Bruxelles en octobre 2008. En réaction, le gouvernement dominicain a vivement dénoncé cet événement, le qualifiant de complot contre son industrie touristique en plein essor.


Le documentaire Sang, Sucre et Sueur s’est glissé à l’aube dans les champs de canne, les baraques des travailleurs, a enregistré la réaction sensible du public face aux photos et aux documentaires qui racontent les stratègies mises en place pour monter les Dominicains contre les Haïtiens au profit du sucre.


L’ambassadeur de la République Dominicaine en France, mécontent de l’événement est longuement interviewé dans ce documentaire.


Cette enquête a été réalisée en collaboration avec Anne Lescot, organisatrice du colloque « Sang, sucre et sueur » et programmatrice des soirées documentaires dans le cadre d’ « Esclaves au paradis ».

Avec, notamment :
Pedro Ruquoy, prêtre belge qui a vécu trente ans en République Dominicaine aux côtés des paysans et travailleurs haïtiens ;
Céline Anaya Gautier, photographe ;
Maurice Lemoine, auteur de Sucre Amer : l’esclavage contemporain en République dominicaine, paru en 1981 aux éditions Encre ;
Gérardo Ducos, enquêteur pour Amnesty International sur les discriminations raciales en République dominicaine ;
Camille Chalmers, économiste ;
Colette Lespinasse, directrice du GARR, Groupe d’Appui aux Réfugiés et Rapatriés ;
Lyonel Trouillot, écrivain ;
Orlando Beltré, journaliste ;
Christophe Wargny, historien ;
Eusebio Peña, militant des droits de l’Homme à Barahona (République dominicaine) ;
Eric Grunbaum, producteur du documentaire « The Price of Sugar » ;
Guillermo Piña Contreras, ambassadeur de République Dominicaine en France ;
et des braceros, des spectateurs, Consuelo Pradel, animatrice d’un programme télévisé ouvertement anti-haïtien...

Producteur coordonnateur : Alexandre Héraud
Producteur délégué : Karole Gizolme
Réalisation : Jean-Philippe navarre

 

A écouter sur France Culture en ligne

 

Ce documentaire a été diffusé le 22 mai 2008 sur Radio Martinique et le 02 juin 2008 sur Radio Guadeloupe.

 

Retrouvez les paroles de la chanson de Manno Charlemagne diffusée dans ce documentaire.

Share