Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

A LA UNE

Contes et légendes de la mort et des rites funéraires aux Antilles antan lontan paru chez Desnels

Yé krik ! Yé krak ! Bouladje ! Contes et légendes de la mort et des rites funéraires aux Antilles antan lontan.
Ou quand la littérature investi le thème de la mort pour la faire vivre.

C’est le pari des éditions Desnel avec la sortie en librairie de ce beau petit livre à l’occasion des fêtes de la Toussaint et des morts.
A travers les magnifiques illustrations de Choko (Nicolas Saint-Aimé), 7 auteurs ont contribué à l’élaboration de cet ouvrage de circonstance.

Jean-Georges Chali dans son avant-propos nous offre par un flash-back, un regard sur la question de la mort aux Antilles. Il nous remémore les « biyé lantèman », « le chodo » ou le « Met kò » « muni d’un bâton donnant des ordres au cortège et veillant au respect du protocole ». Même si le mort change de nom pour devenir « kò-a » il a droit au respect.


Le conteur reste un personnage important de la veillée. Selon Suzanne Dracius qui dirige cette collection, il s’agit de « sauvegarder et perpétuer la langue créole, seule peut-être l’oralité reste encore aujourd’hui reconnue de tous ». Une semaine après la journée du créole il est important de disposer des livres créoles et en créole pour sauvegarder la langue.

Les contes de Marie-Line Ampigny « J’irai me cacher sous vos tombes » et de Rodolf Etienne « Célestin », Le texte créole de Jude Duranty « Latousen ka tousé », la poésie en créole de Hector Poullet ou celle slamée de Patrick Mathélié-Guinlet, les extraits d’un roman de Suzanne Dracius ainsi qu’un inédit chacun à leur manière met en exergue ce moment important de notre patrimoine en donnant vie à la mort.

Jid

Share