Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

JE SOUTIENS GENS DE LA CARAIBE !

Georges Gratiant - Un avocat dans le siècle de Georges E. Mauvois

Pour qui n'a pas connu Georges Gratiant ou son époque, le documentaire "Les 16 de Basse-Pointe" avait déjà aiguisé des curiosités concernant cet avocat convaincu et impliqué dans la défense des droits des opprimés du siècle passé.  Ce recueil de témoignages autour de la vie de cet homme né en 1907 dans la commue du Saint-Esprit est articulé avec bonheur par Georges E. Mauvois (né en 1922), qui se trouve avoir été également ami de ce citoyen martiniquais qui fuyait les honneurs et marques de reconnaissance. Témoin de cette époque, ce livre exhume des pans entiers de l'époque "coloniale" de la Martinique peu connus, comme notamment la tuerie de 1961 au Lamentin. La proximité de l'auteur avec les faits évoqués n'empêche pas un certain recul de ce dernier parfois critique sur une société dont la mémoire n'est pas le point le plus admirable. Un index de tous les noms propres cités aurait permis de dévorer avec encore plus d'appétit ce livre de 168 pages accompagné d'un port-folio.

Georges E. Mauvois nous fait ici l'amitié de nous glisser une présentation de son travail de collecte autour de la mémoire de Georges Gratiant, avocat par vocation et volontarisme, qui fut aussi le premier premier adjoint  d'Aimé Césaire à la mairie de Fort-de-France, maire pendant 30 ans de la ville de l'industrie de la canne qu'était le Lamentin, en passant par la présidence du Conseil général.

 

"Notre vingtième siècle martiniquais n’aura pas été pauvre, ni en évènements, ni en grandes figures. On peut faire confiance aux historiens pour ce qui est d’Aimé Césaire dont la trace est faite d’écrits brillants. D’autres ont marqué leur temps par le verbe et l’action. Ceux-là ont davantage besoin de nos mémoires. Georges Gratiant, aux tous premiers rangs.


Sa mission fut de hisser haut certaines des qualités dont notre société ressent aujourd’hui plus que jamais le besoin: la rectitude, l’audace tranquille, la générosité.


Bonheur du hasard que ces deux hommes soient si proches : André Aliker et Georges Gratiant. Il y a entre eux comme un passage de témoin. A cette particularité près que c’est l’inflexible parole du tribun qui naquit de la plume du journaliste assassiné.


« Georges Gratiant - Un avocat dans le siècle » est comme la suite de «  Château-Aubéry ». Du moins dans l’esprit de l’auteur.  Ce sont les vécus des deux hommes, engagés dans le même combat, le second restant indéfectiblement fidèle à sa promesse quand le crime arrêta le premier.


Entre les deux un lien : la « boussole morale » de Victor Schoelcher, objet du livre du même auteur : «  Un certain Victor Schoelcher ». Les trois ouvrages sont publiés aux éditions « K ».  "

 

 

Georges Gratiant - Un avocat dans le siècle de Georges E. Mauvois

"K" Editions

Fort-de-France, décembre 2008

Share