Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

télévision

Vos réactions à "Les derniers maîtres de la Martinique" sur Canal +, vos commentaires ...

Ce documentaire de Romain Bolzinger, journaliste exerçant pour une boite de production parisienne est diffusé au moment où les Guadeloupéens manifestent depuis plus de 10 jours contre la vie chère due en particulier aux filières d'importations. La Martinique depuis jeudi 05 février s'est elle aussi déclarée en grève générale. Hasard du calendrier ? Ce document ne manque pas d'alimenter les débats et réflexions qui agitent les Antilles (Guadeloupe, Guyane, Martinique)  depuis ce début d'année 2009.

 

 

Les réactions sont nombreuses tant en France qu'en Martinique. Elles portent surtout sur les propos jugés racistes tenus par un béké nonagénaire. Ce samedi matin 07 février, une centaine de personnes s'étaient réunies devant le Palais de justice de Fort-de-France pour penser une procédure judiciaire contre M. Huygues-Despointes pour ces propos sur le mélange des races qu'il ne trouve " pas bien ". Mardi 09 février, des gendarmes étaient stationnés devant l'entrée du quartier Cap Est au François alors qu'une dizaine de personnes protestaient dans le calme, selon radio Martinique contre les propos tenus dans le documentaire.

 

Cependant, dans cette enquête, d'autres questions cruciales sont abordées. Les dessous de l'économie martiniquaise  sont dévoilées, pointant du doigt les fraudes et les lobbying exercés auprès de l'Etat et l'Union européenne pour soutenir une agriculture qui a pourtant pollué une bonne partie des sols .  Plus bas, retrouvez quelques liens vers d'autres articles ainsi que vos commentaires. Les propos injurieux et violents ne sont pas mis en ligne. Merci de votre compréhension.

 

 

A lire 

Le France Antilles du 06 février 09 (ou version en ligne) qui donnent la parole aux personnes visées par ce reportage et au journaliste  qui conclue sur cette communauté. "j' 'ai senti chez une grande partie des blancs créoles que je rencontrais le besoin d'en parler. Une envie de s'expliquer, de raconter leur histoire... J'ai l'impression que les Békés sont un peu prisonniers de cette histoire. (..) la communauté béké envoie des signaux de réconciliation dès qu'ils en ont l'occasion à la communauté afro-antillaise. C'est très positif, mais seules les grandes personnalités le font.(..)

En ligne également, une analyse de P. Chamoiseau.

 

Résumé du documentaire :

Dans le cadre de "Spécial Investigation", Canal+ a programmé vendredi 30 janvier 09 (et une semaine plus tard aux Antilles) "Les derniers maîtres de la Martinique", une enquête de Romain Bolzinger sur une communauté méconnue et discrète qui a traversé les siècles en préservant ses coutumes, ses richesses et ses codes.

 

La Martinique, une des plus vieilles colonies françaises, est aujourd'hui un département d'outre-mer rongé par les inégalités et les rancoeurs post-coloniales. Grèves à répétitions, chômage supérieur à 20%, climat social délétère.

 

160 ans après l'abolition de l'esclavage, noirs et blancs n'ont pas cicatrisé les plaies de l'Histoire. Les «Békés», héritiers des familles de colons blancs sont toujours les vrais maîtres de la Martinique.

 

Arrivés sur l'île au 17 ème siècle, les familles «Békés» représentent aujourd'hui moins de 1% de la population martiniquaise. Les descendants des colons ont toujours entre les mains 20% du PIB de l'île. Le coeur de leur puissance est la propriété foncière et leur sens des affaires: ils possèdent 52% des terres agricoles, ils contrôlent 40% de la grande distribution en Martinique, ils sont en situation de quasi monopole dans l'industrie agroalimentaire.

 

Les autres atouts des patriarches Békés, ce sont leurs connexions politiques, à Paris et à Bruxelles, où ils défendent leurs affaires familiales au plus haut niveau. La connivence entre les grandes familles Béké et le pouvoir politique a été mise au jour en 2007 avec l'affaire du chlordécone. Un pesticide interdit en France à l'origine d' une catastrophe sanitaire majeure aux Antilles françaises.

 

Production Tac Presse avec la collaboration de Canal + et du CNC.

 

Share