Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

JE SOUTIENS GENS DE LA CARAIBE !

Confluences de Tangora, enfin !

Le 12 octobre 2009 sort l’album de Tangora. Hasard du calendrier ? Le 12 octobre de chaque année est spécial en Amérique latine. Un certain 12 octobre Cristobal Colon débarquait aux Amériques, pour le malheur des Amérindiens et pour le monde tel qu’il est aujourd’hui. Hommes, cultures et langues se sont donc mélés, au gré des courants et Tangora fait partie de ces artistes qui palpent et retranscrivent avec poésie et énergie communicative ces rencontres qui ont fait ce que nous sommes aujourd’hui. Ainsi, celui qui écoute reconnait rapidement un son, un rythme, une intonation, un phrasé, se fait happer, envouter pour finalement se sentir en harmonie avec Tangora et ses autres magiciens.

Son deuxième album Confluences (qui suit Colorada) commence par quelques accords glissés par un orgue, sa voix aux airs de « Saudade » en espagnol nous happe vers un boléro bien piqué pour ne plus nous lâcher le temps des 10 autres compositions ou reprises mêlant avec élégance les rythmes et langues, le tout avec la liberté qu’offre le jazz à ses adeptes.

Toutes ces expériences de vie qu’elle nous enregistre, elle les a relevées dans des livres(1) ou acquises durant ses années de vie au Brésil, en Guadeloupe et d’autres lieux toujours connectés au monde latin qu’elle chante avec le cœur avec ses complices, aussi hommes « de cœur » que sont Mario Canonge, François Laizeau ou Emmanuel Bex, Eric Vinceno . ….

 

Prochaines dates
Tangora présentera son album le 29 octobre 2009 au New Morning

Le site de Tangora
 

(1) Les derniers livres que Tangora lit en même temps :

- "Les traites négrières coloniales, histoire d'un crime" sous la direction de Marcel Dorigny et Max-Jean Zins

- "Petit traité des grandes vertus" d'André Comte-Sponville

- "La République du mépris" de Pierre Tévanian

- "Cuba Socialisme et développement" de René Dumont, 1968.


 

Share