Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

Pedro Ureña Rib quitte Cayenne pour rejoindre La Havane en passant par Santo Domingo

 

Pedro Ureña Rib, caribéaniste, connu dans la région pour ses engagements en faveur de la prise en compte de l'inter-culturalité dans les conceptions que nous avons du monde aura passé une partie de sa carrière universitaire en République dominicaine puis en Martinique et enfin en Guyane, terrain de recherche fort intéressant pour notre passionné de rencontres et d'échanges culturels. D'ailleurs , l' « inter-culturel » qu'il pourrait avoir inventé  résume le concept qui lui sert de moteur vital, tout comme l'espíritu positivo dominicain semble lui garantir une éternelle jeunesse. Ce jeune homme de 65 ans*, maître de conférence spécialisé en linguistique quitte l'enseignement qu'il a pratiqué avec passion ces dernières années à Cayenne pour s'installer à La Havane où il travaillera sur un projet de dictionnaire en ligne de la Caraïbe avec l'université cubaine. A cette occasion, Pedro Ureña Rib a été nommé ministre conseiller du président Léonel Fernandez à Cuba en juin 2010.


Pour mieux connaître notre personnage, adhérent de Gens de la Caraïbe depuis ses premiers balbutiements, nous vous proposons à l'écoute deux entretiens réalisés sur le parking de l'aéroport Las Americas de Santo Domingo en juillet 2010.

Dans un premier enregistrement, Pedro donne sa vision de la Caraïbe en partant du récit de ses propres origines familiales.

Le second s'attarde sur une particularité attachante de Pedro : sa faculté à faire les gens se rencontrer et le sens de la fête, du plaisir au travail, du travail pendant le plaisir chez notre compañero qui jongle avec les codes de nos sociétés diverses, porte avec autant d'aisance la guayabera (manches longues ou courtes) que le costume-cravate, les colliers de la santería ou les boutons de manchette, se déhanche sur de la bachata, du merengue, du zouk, du són ou de la mazouk pitjé ... Caribéen et ouvert au monde à 200 % !

 

A lire aussi

Hormis plusqieurs articles disponibles sur Inetrnet, son dernier ouvrage publié, avec J.P. Duviols : Dictionnaire culturel des Caraïbes, histoire, littérature, arts plastiques, musique et traditions populaires, 2009, Editions Ellypses, Paris.
 

Photo : un dimanche après-midi, au bal du groupe Bondié, dans les ruines du monastère San-Francisco dans la zona colonial de Santo Domingo. © gdc juillet 2010

* Pedro fêtera ses 65 ans le 31 août 2010, feliz cumpleaño, kamarad ! kenbe fèm !

 

Share