Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

JE SOUTIENS GENS DE LA CARAIBE !

Le Prix Carbet 2010 récompense Evelyne Trouillot

La 21ème édition du prix Carbet de la Caraïbe rebaptisé cette année prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde pour mettre l'accent sur la relation de la Caraïbe au monde et les maillages culturels composites toujours plus étroits, s'est achevée vendredi soir à la résidence départementale avec la désignation du lauréat 2010 au terme d'une semaine de rencontres littéraires.


Parmi les membres du jury, on compte les écrivains martiniquais Patrick Chamoiseau et Miguel Duplan, la poétesse cubaine Nancy Morejón, la professeure émérite québécoise Lise Gauvin, l'historien guyanais Rodolphe Alexandre, l'écrivain guadeloupéen Ernest Pépin et le président du prix et professeur trinidadien Michaël Dash en lieu et place d'Edouard Glissant.

Au départ, 15 ouvrages en lice que les membres du jury ont eu du mal à départager. C'est finalement Evelyne Trouillot avec « La mémoire aux abois » qui a gagné leur faveur, devenant ainsi la nouvelle lauréate du prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde. Dans son allocution remarquable, l'écrivaine haïtienne est revenue sur la nécessité de bousculer les périphéries, former de nouveaux centres, afin de s'affranchir des pouvoirs oppressifs, libérer la parole et revenir à l'essentiel: l'humain. Lire son texte dans son intégralité

Deux mentions spéciales ont été attribuées : la première à Gerty Dambury pour l'ensemble de son œuvre et la seconde pour les écrivains haïtiens qui ont témoigné par des publications de textes ou de récits de la violence du séisme du 12 janvier 2010 à l'instar de Rodney St-Eloi Haïti : Kenbe la !, éditions Michel Lafon, Yanick Lahens Failles, éditions S. Wespieser, Dany Laferrière Tout bouge autour de moi, éditions Mémoire d'encrier, Edwidge Danticat Create Dangerously, Princeton University Press.

Le trophée cette année représentant un « bonbon chouval », a été réalisé par le céramiste et artiste martiniquais Victor Anicet.

Une récompense de 5000 euros est décernée au lauréat de ce prix.

Evelyne Trouillot vit en Haïti où elle partage son temps entre l'écriture et de multiples activités pédagogiques. Elle est l'auteure de contes, nouvelles, récits et romans dont « Rosalie l'infâme » publié en 2003 aux éditions Dapper et en 2007 aux Presses nationales d'Haïti.

 

Share