Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

JE SOUTIENS GENS DE LA CARAIBE !

Notes de lecture de GdC

La folie abordée par la poésie et la peinture dans un ouvrage numérique

Les amateurs de peinture et de poésie découvriront avec intérêt Folie passée à la chaux vive de Stéphane Martelly, écrivaine et peintre haïtienne vivant à Montréal et de Christine Jeanney peintre et poétesse originaire de la région Franche-Comté (France) dont l’originalité tient dans le mode d’édition choisie :  celui du numérique.


L’ouvrage, désigné comme « texte numérique » par leur éditeur en ligne comporte dix toiles et des notes introductives proposées par Stéphane Martelly ainsi que des poèmes en prose superposés sur les toiles éponymes écrits par Christine Jeanney dans un exercice de correspondance entre les deux femmes de connivence sur le plan de leur sensibilité. Quelques titres Autofolie, Bégaiement, Simulacre ou le fou rouge, Folle aux allumettes sont inspirés d’observations introspectives, de rumeur ou de rencontres hasardeuses à l’instar de cet extrait :

[...]
J’ai vu cette femme dans la rue marcher. Elle avait inséré
des milliers d’allumettes dans ses cheveux crépus, sales
et emmêlés. Les allumettes faisaient une architecture remarquable
dans sa tête. Je me demandais si elle y mettrait

le feu.
[...] p.19.

La folie renferme le matériau brut que Stéphane Martelly explore artistiquement en s’imprégnant d’Haïti, sa foule, ses fous, ses ambiances, mais aussi sa musique, ses humeurs. Cet appel à la création satisfait partiellement le besoin de peindre pour ne pas sombrer, et  la mène non pas au bout d’une frontière, mais sur des territoires nouveaux, parfois incandescents et dangereux. L’artiste exprime de façon incisive cette impression avinée de lévitation, de transe, où l’inspiration seule la guide. Et c’est en cela que l’on ressent une relation quasi syncrétique avec l’art couplée d’une solitude et d’une douleur propres à l’acte de création dont l’auteur partage certaines étapes et des anecdotes à la lumière desquelles les œuvres nous apparaissent plus perméables.

Lorsque l’on sait que les questions de diffusion des productions littéraires occupent un grand volet des préoccupations actuelles et que pour nombre d’artistes s’inscrire dans la modernité et pallier les manquements, c’est ne plus hésiter à passer par des canaux parallèles ; l’e-book propose des solutions, là où d’autres butent sur une pierre d’achoppement. En l’occurrence, les coûts de production et d’achat des ouvrages sont considérablement réduits, ce support accorde une liberté plus grande à l’auteur moins soumis aux contraintes des lignes éditoriales conventionnelles, sans occulter les répercussions positives sur la préservation de nos forêts. Visiblement, l’éditeur parie sur ce mode de publication amené à gagner des parts de marché.

L'édition numérique serait-elle déjà le nouveau lieu d’expression et de création de la littérature contemporaine ? La question se pose. Toujours est-il que lire sur son écran des textes et apprécier ces toiles sont loin d’être désagréables. Stéphane Martelly est la première auteure d’origine haïtienne à être éditée par publie.net et ce n’est sans doute qu’un début.

A.N

Stéphane Martelly, Christine Jeanney, Folie passée à la chaux vive, publie net., à consulter en ligne

 

Share