Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

8° Printemps des Poètes des Afriques et d‘Ailleurs

Cela fait 90 ans que le Guyanais René Maran recevait le très prestigieux prix Goncourt (1921). Le Printemps des Poètes des Afriques et d‘Ailleurs a donc décidé de consacrer du 17 au 20 mars 2011 sa 8ième édition à cet auteur peu connu. Cet événement se revendique de la néo-négritude, mouvement littéraire qui s'inscrit dans « la revalorisation du monde noir à une époque néo ou post coloniale », précise Thierry Sinda à l'origine de ce Printemps.
 

Des prises de paroles et des lectures à la rue monsieur le Prince et dans le 11°, rendront hommage aux poètes des outremers d’ hier (René Maran, Léon Gontran Damas, Gilbert Gratian, Etienne Léro, Aimé Césaire, Guy Tyrolien, Paul Niger, Léon Laleau, Jacques Roumain, Jean-Fernand Brière, René Bélance, René Depestre, Edouard Glissant, Raoul Philippe Danaho, Edouard Maunick, Guy Tirolien…) et d'aujourd'hui.

Parmi d'autres clins d'oeil à des poètes du monde noir, un sera accordé au chercheur et homme politique haïtien Anténor Firmin (1850-1911), (en 1885, avec son ouvrage De l’égalité des races humaines, réédité par L’Harmattan et Mémoire d'encrier, il apportait une réponse cinglante à l’essai sur l’ inégalité des races de Gobineau publié en 1855, précise Thierry Sinda) et Frantz Fanon (1925-1961).

En savoir plus
http://neonegritude33.afrikblog.com/

Ile en ile, Anténor Firmin

Share