Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

Edito 395 : Le roi est mort, vive le roi !

Ce carnaval 2011 semble avoir déchainé de nombreux Caribéens (notamment Calrouss'ma qui raconte tout cela dans la série « Aux fesses du vidé » sur Internet) de Jacmel à Fort-de-France en passant par La Pointe et Saint-Laurent du Maroni. C'est le retour de l'allégresse lâche un artiste qui a dansé, chanté, vu et bu durant ces quatre jours de délire. Et l'émergence de nouveaux groupes, comme Bollywood à Saint-François (Guadeloupe) qui a pu se déhancher durant les 10 semaines qu'aura duré le carnaval cette année. (voir aussi l'article Penser le Carnaval O séryé)

Cependant, pour certains professionnels de la culture, l'après-carnaval n'aura pas effacé quelques soucis liés aux dossiers administratifs toujours en souffrance. Ainsi du côté de la région Guadeloupe, des subventions liées à l'exercice 2010 n'ont toujours pas été versées aux porteurs de projet et nul ne sait si la campagne des cantonales jusqu'à fin mars risque de ralentir encore le processus.

 

Heureusement que tout le monde a décompressé durant le carnaval. Ainsi, personne ne mettra le feu aux institutions et les séjours à Colson ou St-Claude seront évités. C'est notre anthropologue préféré Thierry Létang qui le glisse dans Migann'art !

Le Migann'art n°20 consacre son numéro au carnaval, se pose la question du carnaval comme produit culturel en miroir de la spontanéité populaire. Le déguster après les jours gras, c'est prendre un peu de recul en poussant des soupirs d'aise.

Avec le salutaire carême, nous vous proposons dans la lettre d'information Ici et Là-bas un dossier littérature au coeur des événements littéraires qui jalonnent l'année.

C'est aussi dimanche gras que l'antropologue Julie Lyrus-Galap a décidé de partir. Paix à son âme et merci pour le travail accompli.

KG

Photo Vaval 2011 de Martinique : « Fés Book » du plasticien Hervé Beuze qui répondait à une commande de la ville de Fort-de-France (via le Sermac). Spécialisé dans les oeuvres monumentales, Hervé Beuze avait mis au monde le Chyen Fè de Joby Bernabé qui défile dans les rues de Fort-de-France, presque chaque carnaval depuis 2007.

Vous abonner à notre lettre

Share