Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

JE SOUTIENS GENS DE LA CARAIBE !

Cap Excellence en théâtre, édition 2011

 

2011-theatre-cap-excellence Deuxième édition de cet événement autour du théâtre (stages, ateliers, représentations, débat, exposition, tournée dans les écoles) dans les communes des Abymes et Pointe-à-Pitre notamment le centre culturel Sonis, le campus de Fouillole, la salle George-Tarer, le Bik des Abymes)

Sont programmées les compagnies Adekwat, Aloé Théâtre, Bostik, Cocktail épicé, Savann Zouti et Filé, Kay Man Frouch, La ruche ....

En ouverture, « Ka Ki Koné ? » de Gran Bwabwa, conte musical et spectacle déambulatoire de marionnettes le mercredi 16 novembre 2011, place de l'Hôtel de ville de Pointe-à-Pitre, tout public, gratuit.

jeudi 17 novembre et 18 novembre, 19h30 « Un archipel de solitudes » de Frantz Succab, mise en scène José Jernidier, création musique Ruddy Benjamin, avec Harry Baltus, Dominique Bernard, Joël Jernidier au Centre culturel de Sonis.


Téléchargez le programme (12,6 Mo - 32 pages)

Programmation artistique : Gérard Poumaroux, Patricia kancel, Romuald Duport.

« Cap Excellence en théâtre » prend le relais de « Téyat Zabim », le festival de théâtre des Abymes interrompu en 2003. « Cap Excellence en théâtre », qui déroule sa deuxème édition est portée par la communauté d'agglomération Pointe-à-Pitre et les Abymes, appelée Cap Excellence.

 Le site Internet de Cap Excellence
 


> Au sujet d'« Un archipel de solitudes » de Frantz Succab
Trois frères, d’à peine un an de différence d’âge se sont donné rendez-vous dans la maison où ils ont grandi.
Il y a le cadet et l’aîné : Pat et Tik, toujours restés ici, et le dernier frère Dolor qui vit en France. Depuis l’enterrement de leur mère, leur seul et dernier parent, ils ne se sont jamais revus. Durant cinq ans ou plus.

Lorsque chacun de nous évoque le Pays-Guadeloupe, où nous avons grandi, s'agit-il du même pays?
Chacun semble dialoguer avec le pays qu’il s’invente, comme s’il n’y avait rien d’assez fort pour faire communauté.
Un événement: cyclone, révolte sociale...Rien ne sera comme avant...Mais avant c'était quoi ? et aujourd'hui c'est quoi ? Il y a l'histoire et les histoires qu'on se raconte, le pays de tout le monde et les pays solitudes...
Cette relation de l’un aux autres, de tous au pays, qui avance, de pas de côté en retenues, est un théâtre où chacun rentre quand les autres en sortent. On peut, en observant un couple, une famille, un groupe d’amis ou une dispute d’adversaires, surprendre le jeu contradictoire des paroles et des gestes. Au point de perdre de vue les frontières entre la vie et le théâtre, entre les ressemblances et les faux-semblants. N’importe où, à tout moment.

Je me propose de surprendre trois frères, frères de sang et de langue, en pleine tentative de se faire tour à tour étrangers et parents. Par jeu, peur du lien, nombrilisme ?
Antoine Vitez  disait : « On peut faire du théâtre avec n’importe quoi, il suffit de rendre ce n’importe quoi Théâtral. » Telle est notre intention.

Frantz Succab

icon_guide_2010 Retrouvez Frantz Succab dans le Guide de la Caraïbe culturelle 2010

Share