Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

JE SOUTIENS GENS DE LA CARAIBE !

On a lu : « Rue François Arago » de Georges Cocks


Le jeune auteur saint-martinois Georges Cocks propose son premier roman policier chez Books On Demand (BOD). L’histoire se tisse en plein cœur de la ville de Pointe-à-Pitre dans les années 1930.

 

 


Un meurtre a été commis à l’usine Darboussier. L’ouvrier Isidore, serviable et populaire est mort dans des conditions brutales. Sa femme Rosette, une vendeuse, ne parvient pas à se remettre de sa mort malgré le soutien appuyé de ses amis. Encore pétrie de souffrance, la veuve agresse dans l’enceinte même d’une église Camille Mesmin, l’épouse du meurtrier qui a accidentellement tué son mari. Suite à cela, cette dernière ne cessera de provoquer et narguer Rosette. Seulement, la veuve ne se laisse pas faire et enquête discrètement sur ce couple aux brèches insoupçonnées afin de se doter de moyens de pression.



Après une première expérience dans un bar, Rosette pour écumer son chagrin transgresse quelque peu les codes sociaux, et prend l’habitude de fréquenter ce lieu traditionnellement chasse gardée de la gent masculine. Elle s’y lie d’amitié avec Albert l’un des habitués, mais ne s’épanche pas sur ses peines. Un soir, un meurtre est commis rue François Arago. Un commissaire zélé tente de découvrir qui a tué à l’arme blanche Aubin Mesmin. Si Rosette est suspectée parce que le solide mobile de la vengeance lui colle à la peau, elle est très vite relâchée en raison de son alibi. Cependant le meurtrier court toujours et le commissaire Florent est tout prêt de le démasquer…

L’originalité de ce roman policier tient en partie dans le cadre ainsi que dans l’époque choisis. En définitive, l’histoire se noue et se dénoue dans les rues de Pointe-à-Pitre, invitant les lecteurs à appréhender la ville aux multiples facettes dans une dimension plus inquiétante.

© Ville de Pointe-à-Pitre, 2012

Georges Cocks, Rue François Arago, BoD (Books on Demand), 2012, 151p.

> Georges Cocks, né en 1975,  originaire de Saint-Martin a écrit son premier texte pour théâtre à compte d'auteur Kala-Pani, la malédiction des flots, en 2003 qui sera édité en novembre 2009 suite à un concours lancé par le Conseil général de la Guadeloupe. Suivront des recueils de poésie et deux romans en 2012.
En savoir plus sur Wikipédia

 

Georges Cocks  est invité au 17° Salon du livre de Pointe-à-Pitre et interviendra dans la causerie
Pointe-à-Pitre, en toutes lettres... : ville décor… ville personnage…
le samedi 20 octobre 2012 - Pavillon de la ville à  16h00

Share