Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

Carnaval dans la Caraïbe et ailleurs

La nouvelle Marianne - inédit ! © kg-gdc

Un espace de liberté à saisir, 4 jours minimum d'expression populaire particulièrement dynamique. De la seule démonstration à l'expression de revendications populaires (comme Voukoum en Guadeloupe) ou aux messages à faire passer en passant par le défoulement collectif (surtout en Martinique et un peu en Guyane), le carnaval est aussi un espace de création même sans grand moyens matériels (Jacmel en Haïti en est un bel exemple). Une sélection de ressources en fin d'article.

Le carnaval de la Caraïbe jusqu'à Baranquilla, ou en Uruguay, à la Nouvelle Orléans, en Belgique, à Dunkerque en France et même en Allemagne (Köln) est souvent injustement perçu comme seulement un événement coloré et joyeux, produit touristique au service de brochures commerciales.

Pourtant le carnaval fait écho aux préoccupations des sociétés qui lui donnent naissance. A condition que les acteurs du carnaval ne se laissent pas non plus dominer par des logiques de séduction commerciale, touristique ou autre. De l'artiste à l'amateur, le carnaval stimule les imaginaires, l'envie de créer, d'inventer, de se déguiser, d'improviser et bien sûr de partager des moments forts ensemble. Une forme de communion pour peu qu'on y croit. d'ailleurs, depuis quelques années, certains ne participent pas aux vidés pour cause de religion (en général les adventistes et pentecôtistes).


Pour aller plus loin voici ici quelques ressources liées au carnaval

  • Interview de Rudy Benjamin, président du groupe VIM MAS qui compte de nombreux artistes qui s'attèlent à revisiter les sens esthétiques et autres du carnaval dans France Antilles (édition du 10 janvier 2013)


  • Un département de l'Université de Trinidad and Tobago s'investit dans un groupe de carnaval Jouvay Ayiti en lien avec le reste de la Caraïbe, en particulier Haïti. Department of Creative and Festival Arts (DCFA), The University of the West Indies (UWI), St. Augustine.
    Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  • Carnaval guyanais - Traversée  littéraire de Monique Blérald, Éditions Nestor, 2012


  • « Mascarades et Carnavals » sous la direction de Christiane Falgayrettes-Leveau et le conseil scientifique de Michel Agier a été édité à l'occasion de l'exposition éponyme au musée Dapper en 2011/2012 avec les contribution de Christiane Falgayrettes-Leveau, Michel Agier, Jean-Paul Colleyn, Jean-Pierre Warnier, Christine Henry, Christian Cecile, Véronique Rochais, Patrick Bruneteaux, Jérôme Nicolas, Florabelle Spielmann, Jean-Luc Bonniol. Voir leur librairie en ligne

  • Articles de Stéphanie Mulot sur le site de la médiathèque Caraïbe de Basse-Terre
  • Le carnaval de Baranquilla (Colombie) analysé par des sociologues- Elisabeth Cunin et Edgard.J. Guttierez
  • Penser le carnaval « O séryé ! » par Ayelevi Novivor, Guadeloupe, 2011

  • Le Conseil régional de Martinique a fait paraître en 2008 une édition spéciale carnaval dans sa revue trimestrielle Cahiers du patrimoine avec un article de deux sociologues "Carnaval entre tradition et modernité" et "Dérives du carnaval" de Louis Ozier-Lafontaine. André Lucrèce s'est lui intéressé au carnaval dans la littérature. Contact : Bureau du patrimoine 05 96 72 81 87 - Responsable Mme Lyne-Rose BEUZE - Conservateur en chef - Musées Régionaux de Martinique
  • carnaval-ruelle-senpie-2008.jpgLe Carnaval des travestis de Véronique Rochais et Patrick Bruneteaux aux éditions Lafontaine, 2006 - Composé de notes de terrain, d'interviews d'organisateurs, de chargés de sécurité, de travestis ou de spectateurs, de passages entiers pris dans d'autres ouvrages sur le carnaval, ce livre résume ainsi plusieurs points de vue sur le carnaval martiniquais de Fort-de-France et celui du Sud des années 60 à nos jours. Un ouvrage passionnant, en particulier pour celui qui a déjà couru quelques « vidé », celui qui va le regarder, le vivre, le courir.


    Dans une rue de Saint-Pierre, fev 2008 - © kg-gdc





  • Ernest Léardée et son orchestre antillais a ses interprétations sauvegardées avec bonheur dans le doucle CD de Frémeaux. Quelques morceaux sont liés au carnaval, biguines de carnaval dont certaines ont leurs origines dans le carnaval de Saint-Pierre en Martinique, "capitale culturelle" de la Caraïbe, avant l'éruption de 1902.

  • carna-gign-nanm-fev03.jpgLes masques de l'identité. Expressions culturelles et stratégies identitaires dans le carnaval guadeloupéen article de Stéphanie Mulot publié dans Tropiques métis, catalogue de l'exposition du Musée National des Arts et Traditions Populaires, Réunion des Musées Nationaux : 72-77.


Photo : Nan'm 2003 Thème:  GIGN - Groupe d´Intervention de la Gendarmerie Nationale




  • Vaval, l’histoire du carnaval de la Guyane française d’Auxence Contout publié chez Ibis Rouge, Guyane en 2000 parle aussi bien des bobi, anglé bannann, lanmò, jé farine, béf, soussouri, djab dan bwèt, cyclistes, nèg maron, zonbis, diables noirs, diables rouges, diablesses, coupeuses de cannes, vidangeurs, balayeuses... des mascarades guyanaises que des carnavals en Europe dont beaucoup ont disparu en raison des débordements violents. Un ouvrage agréable à lire donnant les principales clés d'un événement culturel populaire majeur de la Guyane qui, à la faveur des mouvements de populations dans la région, s'est imprégné des traditions martiniquaises, guadeloupéennes ou sainte-luciennes

  • Après la danse – Au Coeur du carnaval de Jacmel, Haïti d’Edwige Danticat, publié chez Grasset, Paris en 2004 raconte la belle ville de Jacmel et son carnaval traditionnel réputé. Ce récit à la première personne nous informe sur la perception de ce petit havre de paix par une Haïtienne issue de la diaspora émigrée aux Etats-Unis et nous laisse deviner, à travers la découverte de vestiges à l’abandon, des bribes d’histoire de cette ville littéraire et artistique.

  • Le guide du carnavalier : Mas koulou pété po po ou les bons vieux chantés malélevés du temps jadis de Charles-Henri Fargues aux Editions Lafontaine, Martinique (1998). Petit ouvrage de 50 pages sur le carnaval martiniquais dirigé par un grand coureur de vidé devant l’éternel. Sur un ton drôle et suffisamment sérieux, l’auteur s’interroge et explique que ce moment "synonyme de liberté totale et inextinguible de crier, de chanter, de transgresser l’ordre et la morale dans l’insulte, l’injure et l'obscénité, soupape préventive et curative sur l’évolution de ce carnaval riche en improvisation" ne devrait pas "dégénérer en show-tv exécuté par des carnavaliers professionnels et syndiqués pour une chaîne payante américaine ou européenne", ou encore "échapper à la banalisation et l’acculturation".

  • Le carnaval Noir de Bahia de Franck Ribard publié chez L’Harmattan, Paris (1999). Ouvrage puissant de 500 pages qui reprend l’histoire et l'évolution du carnaval de rue de Salvador de Bahia participatif et interactif aussi bien au niveau individuel que collectif. Loin du "Carnaval spectacle" étincelant constitué du défilé luxueux des écoles de samba de Rio et plus proche de la Caraïbe.





CarnavalGwada-0.gifPAGES ET SITE INTERNET

www.omdac.com - le site d'une organisation dynamique consacrée aux arts de la Martinique, en particulier le carnaval : http://www.carnavalmartinique.com. Ateliers, expositions, informations et programme à Fort-de-France et des communes, valorisation des acteurs du carnaval.



Edito Ici et Là-bas de Gens de la Caraïbe
Vivre, voir le carnaval autrement... (févr. 2007)La kannavalisasion positif ! (mars 2006) -   Déboulé en Gwada, vidé en Martinique et Guyane, oranges en Belgique et calypso à Trinidad… (février 2005 - n° 340) -  Des nouvelles de Gens de la Caraïbe, des travaux, des koudmen, des carnavals.(février 2003)

Carnaval de Jacmel en Haïti : photos de l'artiste photographe Leah Gordon

Fiestas y carnavales en Colombia
 Le carnaval de Baranquilla en Colombie est reconnu patrimoine de l'humanité. Il est analysé par des sociologues dans l'ouvrage Fiestas y carnavales en Colombia

"Du carnaval caribéen aux arts de la rue" au Festival d’Avignon 2007 - Installation Mayétètpiépoutèt de Joby Bernabé en 2007


ARCHIVES


Dimanche gras, sur le boulevard Général de Gaulle entre chars et groupes à pied, beaucoup de travestis font leur carnaval. Sens de l'humour, de la mascarade, du jeu.
 

 


Carnaval 2008 foyal dimanche



Lundi gras, sur le canal Levassor, une mariée à la langue bien pendue. Improvisation totale ...



Carnaval lundi gras Fort-de-France 2008


Carla Bruni et Nicolas Sarkozy sont mis à la fête dans la plupart des chansons grivoises
du carnaval de FDF 2008. Mardi gras.




Share