Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

« Contre-Histoire de la France outre-mer », série documentaire

(extrait communiqué)
En cinq documentaires de cinquante-deux minutes, la collection Contre-Histoire de la France outre-mer, diffusé en France en avril/mai 2013 raconte la colonisation des territoires ultramarins d'une manière inédite, à travers le regard de ceux qui l'ont subie : l'éducation (Nos ancêtres les Gaulois) ; l'esclavage (La Loi du plus fort) ; la religion (Les Positions des missionnaires) ; la répression (Les Forçats du Pacifique) ; l'économie (Pour un morceau de sucre).
Auteurs : Xavier-Marie Bonnot, Dorothée Lachaud
Société de prod. : Bonne compagnie



Pour la première fois et sans s'inscrire à rebours dans les mémoires collectives, Contre-Histoire de la France outre-mer offre un éclairage historique transversal qui s'appuie sur l'ensemble des territoires concernés par la colonisation.

E01 Nos ancêtres Les Gaulois :
Au milieu du XIXe siècle, la France devient un Etat-nation, se dote de symboles forts et entame sa mission civilisatrice à travers tout l'empire. Vercingétorix et ses compagnons les Gaulois resurgissent du passé et se racontent dans les manuels scolaires. Le mythe fondateur s'exporte de La Réunion à la Guyane en passant par les Antilles ou le Pacifique grâce à une institution, l'école, et une langue, le français.


E02 La Loi du plus fort :
Dans les îles d'esclavage, une société différente a vu le jour. Sans mythes, sans vraies racines, elle est sans doute la plus postmoderne de toutes. Trois grands textes racontent cette évolution hors norme : «Le Code noir», qui règle la société plantationnaire, «Le Discours sur le colonialisme» d'Aimé Césaire et le «Traité du Tout-Monde» d'Édouard Glissant, penseur de la créolité. Trois textes qui disent comment le statut de l'homme noir a évolué.


E03 Les Positions Des Missionnaires :
Deux hommes, deux prêtres, incarnent à eux seuls la présence de l'Église outre-mer. Deux figures contrastées : le père Chanel, missionnaire dans le Pacifique, tué à coups de hache par le roi de Futuna. Le père Labat, missionnaire dominicain, propriétaire d'esclaves. Le premier est resté un véritable martyr du Christ, le second préfigure ce qui ne tardera pas à devenir une institution : le clergé colonial. Deux visages d'une même Église qui aura marqué à jamais les sociétés de l'outre-mer.


E04 Les Forçats du Pacifique :
La mémoire du bagne n'a retenu que le récit cruel d'Albert Londres, les destins tragiques de Dreyfus et de Seznec. Des chroniques bagnardes qui éclipsent l'autre grande réalité de la colonie pénitentiaire : son empreinte profonde sur la société. En Nouvelle-Calédonie, le destin des forçats a façonné toute une île. Les descendants des transportés n'ont plus honte de leurs anciens et s'approprient l'héritage de la «grande punition», car c'est leur identité.


E05 Pour Un Morceau de sucre :
L'impérialisme économique figure parmi les principaux leviers utilisés par la France durant le processus de colonisation. Xavier-Marie Bonnot et Dorothée Lachaud, les réalisateurs, utilisent ici l'exemple du sucre, «l'or blanc» de l'Ancien Régime. A la fin du XVIIe siècle, le sucre devient un enjeu considérable entre les pays européens. Pour faire face à la demande toujours croissante, le système des plantations esclavagistes est progressivement mis en place dans les îles.


Origine du média : France
Durée : 52mn/ep
Année de production : 2012
Réalisation : Xavier-Marie Bonnot, Dorothée Lachaud

 

Share