Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

#28_octobre - journée internationale du créole 2014 et Chik

guyaneguadeloupe-trinidad-martiniqueDans notre monde où depuis 20, voire trente ans, actuel rime avec global, où les frontières se dissolvent pour le meilleur et pour le pire, les identités ressurgissent comme pour reformer des territoires à frontières autres.

La langue créole depuis 1983 se revendique, se nourrit, s'inscrit dans les textes de lois, dans des programmes scolaires, dans des thèmes de recherche, s'inscrit sur des panneaux officiels comme d'autres langues régionales de nombreux pays industrialisés.

Le créole a ceci de particulier qu'il ne cesse d'évoluer, de se nourrir de l'autre.

Il suffit d'un peu de bonne volonté, d'un état d'esprit ouvert pour entendre ce que dit notre voisin, sa vision du monde.

 


Ainsi le créole a été mentionné en 2010 dans le sondage qu'a mené Gens de la Caraïbe après la sortie du Guide de la Caraïbe culturelle, comme langue de travail entre Caribéens.

Le dire ou le mentionner ne suffit pas car, dans la pratique, faire dialoguer en créole un Guadeloupéen avec un St-Lucien installé à Trinidad n'est pas gagné. Mais, avec de la volonté, tout pari a plus de chance d'être remporté …

L'anglais restera longtemps la première langue de travail talonné par le créole, langue du coeur, de l'expérience, du vécu et pourquoi pas langue pour la recherche de solution, langue pour la recherche de traitements des maux caribéens comme le chikungunya, que St Lucie traiterait à l'aide de plantes locales et sans rechutes douloureuses pour les patients, comme le rapporte Emmanuel Nossin, de TRAMIL, programme de recherche appliqué á la médecine traditionnelle populaire des Caraïbes.

Une langue n'est pas une suite de mots, de règles de grammaire mais bien le support d'une culture, d'une humanité essentielle dans la marche du monde.


Poté zot byen !

Karole Gizolme

 Recommandations
> Capitalismus, série de 6 documentaires de ARTE, à voir rapidement en ligne. L'épisode 3 aborde les raisons pour lesquels Haiti ne produit plus de riz pour nourrir sa population depuis 1986. Piké diriz ne veut presque plus rien dire en Artibonite

> Psychologie des sociétés créoles, Errol Nuissier, Caraibéditions, 2013
Errol Nuissier voit dans les sociétés créoles un terrain d'expérimentation pour les autres sociétés, notamment urbaines dont les citoyens sont amenées à vivre de gré ou de force ensemble, et où l'esprit d'initiative, la prise de risque gagnerait à prendre son essor.

> Manioc, bibliothèque numérique Caraïbe Amazonie

> Edouard Glissant et la pensée du Tout-Monde

> Potomitan, site ressources sur les cultures créoles


Photo : © GdC 2013 - KAMACUKA - un Guyanais, une Guadeloupéenne, unTrinidadien, une Martiniquaise ... quelle lanque parlent-ils ensemble ? Quelle vision du monde échangent-ils ?

Share