Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

JE SOUTIENS GENS DE LA CARAIBE !

Édito 412 - 27 avril/10 juin - long mois de mémoire et d'actions

Memerial ACTe 2015 JRLA suivre les réseaux sociaux, lire les sites d'information en ligne, écouter la radio, regarder la télévision, l'ambition historique et mémorielle du projet du Mémorial ACTe en Guadeloupe, plus imposant lieu dédié à la mémoire de l 'esclavage dans la région n'a pas échappé aux personnes qui se sentent concernées par cette partie intégrante de l'histoire de l'Europe, des Amériques et de l'Afrique.


Pourtant, c'est dans le supplément Afrique, que le  journal Le Monde publie un compte rendu "Cinq choses à savoir sur le mémorial Acte en Guadeloupe", par Antoine Flandrin, envoyé spécial.

Même sur place, le journaliste n'aurait donc pas mesuré que cette histoire ne concerne pas seulement le continent de Cheik Anta Diop.

 

Ce choix éditorial confirme bien la perception de Myriam Cottias, présidente du Comité national pour la mémoire et l´histoire de l'esclavage qui analyse que : "L'histoire de l'esclavage n'a pas encore sa place dans l'histoire de France", à regarder en ligne sur la 1ère.

Dans cet entretien que nous vous recommandons de regarder pour la justesse des mots utilisés, l'historienne, chargée de mission annonce que le comité qu'elle préside ouvrira le débat sur la question des réparations pour que « tout le monde soit entendu, et clarifier les termes du débat ».

Ce débat ira, bien sûr, au-delà des frontières francophones et notre partenaire trinidadien, membre de Jouvay Ayiti un mas engagé sur des causes citoyennes réagit déjà à cette inauguration du 10 mai du mémorial Acte avec ces mots :


I got my information on this monument via another site a few days ago.

I think it's a significant step in the context of the Reparations movement.
Caricom governments have set up commissions on this issue at both national and regional levels. It's not clear how well these function or how
concerned people on the ground are about the issue, but Jouvay Ayiti
considers this engagement a critical one in the self-development of the
Caribbean.

Monuments and slavery museums are one of the points in the Caricom plan, so Guadeloupe/France has set an important precedent, but there is a lot more to come.
Thanks for sharing and let's raise the volume on the ancestral scream for justice.
RG

Oui, il reste beaucoup à faire pour déconstruire les représentations négatives inscrites dans les mentalités et construire des relations saines et sans concurrence des mémoires.

Il faudra du temps, de la patience, de la pédagogie et l'engagement du petit colibri besogneux au bidim* Mémorial ACTe.

Retrouvez dans cette lettre 412, d'autres événements que Gens de la Caraïbe et ses partenaires recommandent ou soutiennent.

L'équipe de Gens de la Caraïbe.


Autres points de vue et points d'actualité

Maryse Condé, qui a proposé la date du !0 mai en 2010 comme date nationale de commémoration, commente l'existence même du Mémorial en ces termes: "Je crains que le Mémorial de l'esclavage et de la traite ne soit qu'un symbole"
en ligne jusqu'à mi-mai 2015


Le Mémorial vu depuis la Guadeloupe et la Martinique :
www.montraykreyol.org
www.caraibcreolenews.com

Sur Arte

 

27 avril-10 juin, mois de l'esclavage et des combats pour l'égalité - En 2015, ce long mois de mai a trouvé son nom -
voir le site /www.esclavage-memoire.com qui cartographie des lieux de mémoire de l'histoire de l'esclavage et de la traite négrière.

Mauritanie
L'esclavage de génération en génération perdure en Mauritanie et est soutenu par l'intégrisme religieux montant. Le dénoncer envoie toujours en prison, lire en ligne 

Demande de réparations dans la Caraïbe anglophone
Le Caricom demande réparation, à lire sur un site d'avocats

* énorme

 Crédit photo Mémorial ACTe, 8 mai 2015 : John R. Lee

Share