Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

2013 : événements/parutions

« Contre-Histoire de la France outre-mer », série documentaire

(extrait communiqué)
En cinq documentaires de cinquante-deux minutes, la collection Contre-Histoire de la France outre-mer, diffusé en France en avril/mai 2013 raconte la colonisation des territoires ultramarins d'une manière inédite, à travers le regard de ceux qui l'ont subie : l'éducation (Nos ancêtres les Gaulois) ; l'esclavage (La Loi du plus fort) ; la religion (Les Positions des missionnaires) ; la répression (Les Forçats du Pacifique) ; l'économie (Pour un morceau de sucre).
Auteurs : Xavier-Marie Bonnot, Dorothée Lachaud
Société de prod. : Bonne compagnie

Lire la suite : « Contre-Histoire de la France outre-mer », série documentaire

« Prendre nom aux Antilles » de Vincent Cousseau

Prendre nom aux Antilles
Individu et appartenances (XVII-XIXe siècle) - parution :  2013

extrait du communiqué de presse :
Du XVIIe siècle à 1848, la Martinique – comme la Guadeloupe et les îles de colonisation française de la Caraïbe – voit se développer sur son sol un modèle radicalement nouveau fondé sur l’exploitation esclavagiste. Sur plus de deux siècles, se façonne une société créole où hommes, femmes et enfants se distinguent par leur statut juridique et leur couleur de peau.

 

Lire la suite : « Prendre nom aux Antilles » de Vincent Cousseau

10 mai 2013


les-echos-de-la-memoireLa loi Taubira, loi mémorielle française concernant la reconnaissance comme crime contre l'humanité des traites et des esclavages pratiqués à partir du XVème siècle sur certaines populations,  a 12 ans et la journée de commémoration nationale des abolitions de l’esclavage et des traites négrières transatlantiques comptera sa 8ième édition, ce 10 mai 2013 - Depuis sa mise en oeuvre, une cérémonie officielle se tient au jardin du Luxembourg à Paris avec les honneurs du chef de l’Etat.


En 2013,  l'exposition « Les échos de la mémoire » de Luc Saint-Eloi et Astrid Siwsanker, accompagnée de créations sonores  se décline en 29 stations tournant les pages de l’histoire de France, d’après les travaux de l’historien togolais Godwin Tete.  L’exposition  valorise toutes les initiatives prises dans l’Hexagone, en outre-mer et À l’étranger « pour valoriser, restituer et animer cette mémoire » sera visible pendant trois jours pour le grand public.

En 2013, Myriam Cottias prendra la suite François Vergès à la présidence du Comité pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage.

En 2006, la Forêt des Mânes, arches de bambou de Léa de St-Julien avait accompagné cette première cérémonie.

Lire la suite : 10 mai 2013

Musée de l’esclavage en Guadeloupe - ACTe 1 : la première pierre - ACTe 2 : le projet consolidé

memorial-acte-1

C’est lors de la commémoration du 150ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage en 1998 que l’idée d’un musée de l’esclavage germe dans la tête de Luc Reinette, partisan de réparations dues au titre de l’esclavage. Dix années plus tard, la première pierre du Mémorial ACTe est solennellement et institutionnellement posée, mais avec quelles intentions ? Les réponses ont été énoncées lors d’un colloque international en novembre 2012 en Guadeloupe. Elles seront à l’opposé du concept de réparations matérielles.
(image : maquette du Mémorial ACTe)

Lire la suite : Musée de l’esclavage en Guadeloupe - ACTe 1 : la première pierre - ACTe 2 : le projet consolidé